Tout sur le pot catalytique
pot-catalytique-1.jpgpot-catalytique-2.jpgpot-catalytique-3.jpgpot-catalytique-4.jpgpot-catalytique-6.jpg

Pot catalytique

Pot catalytique

Encore connu sous le nom de catalyseur de pot d’échappement, le pot catalytique est une technologie pas très ancienne mise sur pied dans l’optique d’améliorer le pot d’échappement. En fait, c’est en 1974 que la firme américaine General Motors mit sur pied ce système d’échappement fonctionnant sur le modèle de la catalyse d’où l’expression consacrée : pot catalytique. Si son importance ne souffrait pas du moindre doute, il est à noter cependant que son utilisation au fil des ans fut de très faible portée. D’ailleurs, ce n’est qu’en 1993 que les firmes de fabrication de voitures se voient imposer l’ordre d’utiliser ce système de dépollution. Le pot catalytique ou encore catalyseur est un système de catalyse des déchets de moteurs ou constituants toxiques des gaz d’échappement (monoxyde de carbone, oxydes d’azote) en éléments moins polluants (l’eau et le CO2). C’est donc un système de dépollution qui transforme en matières non polluantes tous les gaz issus de l’échappement. Ainsi par le biais de ce procédé, les voitures non seulement sont propres, mais aussi respectueuses de l’environnement. Le fonctionnement du pot catalytique est marqué par un modèle à catalyse, ou de transformation d’un élément d’un état à un autre.

Il existe deux types de pot catalytique en fonction du type de carburant. Le premier est dit catalyseur à trois voies pour les moteurs à essence et le deuxième est un catalyseur à deux voies avec additif d’un filtre de particules. Ce type est approprié aux moteurs à consommation diésel. Le catalyseur à trois voies provoque une triple réaction : la première consiste à transformer les oxydes de carbone en dioxyde de carbone, la deuxième va catalyser les monoxydes de carbone en dioxyde de carbone, et enfin la troisième réaction permet la transformation des hydrocarbures non brûlés en eau ou en dioxyde de carbone. Un mécanisme en trois temps rendu possible par un chauffage du moteur à un degré de chaleur de 400 °C. Le travail n’est pas possible en dehors de cette condition. Pour le catalyseur à deux niveaux, il est conçu pour s’attaquer aux monoxydes de carbone et aux hydrocarbures imbrûlés qu’il transforme en eau ou en dioxyde de carbone. Ce type dans son fonctionnement va réduire de manière considérable la grande masse des particules du moteur diesel. C’est pour cela qu’il est nécessaire de vider un pot catalytique régulièrement.

Fiche technique du pot catalytique

Un catalyseur ou pot catalytique est une sorte de support en céramique. Sa capacité est estimée à un ou deux litres avec une structure en « nid d’abeille ». Cette structure formée de tubes de session de forme carrée à l’intérieur desquels se trouvent des fragments microscopiques de certains métaux précieux (palladium, rhodium et platine). C’est par recombinaison de certaines molécules, dont la molécule d’azote, de carbone et d’oxygène, dont le catalyseur arrive à éliminer la quasi-totalité des gaz toxiques. En réalité, le catalyseur vient en renfort au moteur qui est chargé de brûler les hydrocarbures et de transformer les monoxydes de carbones en dioxyde de carbone. Ne le faisant pas toujours de manière complète, le catalyseur se charge donc de transformer tous les éléments toxiques ayant échappés aux moteurs. Il fait le travail avec une très grande précision qu’il reste moins de 1% d’éléments toxiques non transformés. Le prix d’un pot catalytique varie en fonction de sa marque de fabrication et du type de carburant qu’il traite.

Avantage et inconvénient de ce système de dépollution

Il est donc avantageux d’utiliser un tel système de dépollution pour les avantages qu’il offre à tout utilisateur et dont voici quelques-uns : le catalyseur permet la diminution des monoxydes de carbones, de l’oxyde d’azote et des hydrocarbures non brûlés, il limite la pollution de l’environnement et il évite les maladies cancérogènes créées par les hydrocarbures non brûlés. Cependant, le pot catalytique fonctionne à température élevée (plus de 400 °C), du coup il n’est pas propice pour les courtes distances de circulation.

Faites-nous part de vos commentaires ou questions

Aucun commentaire pour le moment